Direction

Dans le but de promouvoir la formation continue dans le domaine des ressources humaines, de la gestion des carrières et du management humain, les universités de Fribourg, de Genève, de Lausanne et de Neuchâtel organisent des programmes de formation continue communs.

Le directeur du comité scientifique est issu de l'Université gérant nos programmes, soit l'Université de Genève.


Responsable du Programme Interdisciplinaire (DAS MRHC), Thomas Straub est professeur de Management International et directeur de la formation continue de la GSEM.

Thomas Straub is Associate Vice Dean, Professor of International Management & Director of the Executive Education at the Geneva School of Economics and Management (GSEM) of the University of Geneva, Switzerland. GSEM is the business school of the University of Geneva, one of the leading higher education institutions in Switzerland. Thomas has full responsibility for the management of the comprehensive Executive Education (GSEM Executive, formerly HEC-Executive) activities with more than 1.500 participants in 45 EMBA, MAS, DAS, and CAS programs. At the same time he is Permanent Visiting Professor and President of the International Scientific Committee of the UNESCO department at the University of Bucharest, Romania. Before, he was Professor of Strategic Management and Entrepreneurship and Member of the R&D Committee at the University of Applied Sciences and Arts Western Switzerland (HES-SO), School of Management Fribourg, Switzerland. He contributed to the establishment of the Competence Center for Corporate and Business Development at the University of Applied Science in Bern and was the director. Thomas' research interests include international and strategic management as well as organizational behavior with a particular focus on Corporate and Social Entrepreneurship and Performance-Management. He is leading R&D projects at national and international level (e.g. Swiss National Science Foundation (SNF) and Swiss Development Agency (SDC). He published several books, e.g. “Entrepreneurship and Ecosystems: Global Guidelines” with Growth Publisher in 2016; "Reasons for frequent failure in M&A" with Gabler Wissenschaft (DUV) in 2007, “More than Bricks in the Wall: Organizational Perspectives for Sustainable Success” with Gabler Springer in 2010 and “Einführung in die Allgemeine Betriebswirtschaftslehre” (Engl: Basics of Management) with Pearson 2nd Edition in 2015. For many years he was member of the board of the Swiss Association of Organization and Management (ASO). Thomas works as an independent consultant for the Private and the Non Profit sector as well as for the United Nations and has a Ph.D. in economic and social science from HEC (now GSEM), University of Geneva, Switzerland..

Page perso >>


Professeur en gestion des ressources humaines et des organisations de la faculté SES de l'Université de Fribourg, Eric Davoine est le responsable  de la spécialisation Ressources Humaines ainsi que le  responsable scientifique des modules « Questions philosophiques du management », « Gestion des compétences » et « Management interculturel et gestion de la diversité ».

Eric Davoine est professeur de Gestion des Ressources Humaines à l’Université de Fribourg. Ses recherches récentes portent sur les tendances RH en Suisse romande, le transfert des pratiques de GRH dans les multinationales, les carrières de managers internationaux, l’intégration des migrants qualifiés et la gestion de compétences dans l'industrie horlogère. Il intervient sur ces thématiques en entreprise et dans plusieurs programmes de formation continue en Suisse et en France. Il est également membre du comité du CAS "Cure de philosophie pour cadres" de l'université de Fribourg.

Page perso >


Professeur ordinaire en psychologie du conseil et de l’orientation de la faculté des Sciences Sociales et Politiques de l'Université de Lausanne, Jérôme Rossier est le responsable  de la filière Gestion des Carrières ainsi que le responsable scientifique du module « Les Bilans de compétences ».

Jérôme Rossier est Professeur ordinaire en psychologie du conseil et de l’orientation, responsable scientifique de la spécialisation Gestion des carrières du MAS MRH & Carrière et responsable de l’orientation conseil et orientation du MSc en psychologie de l’Institut de Psychologie de l’Université de Lausanne.  Il est actuellement le vice-doyen à la recherche de la Faculté des Sciences Sociales et Politiques de cette Université. Il rejoint l’Université de Lausanne après avoir travaillé à l’Académie tchèque des sciences, à l’Institut National de la Santé, aux Etats-Unis, ainsi qu’à l’Université de Fribourg. Il a étudié à l’Université de Lausanne, de Genève et à l’Université catholique de Louvain en Belgique, et a obtenu un doctorat en psychologie à l’Université de Lausanne. Il est actuellement éditeur de la revue International Journal for Educational and Vocational Guidance et membre de plusieurs comités de rédaction de revues scientifiques, comme le Journal of Vocational Behavior ou encore Journal of Research in Personality. Il est membre du Panel d’évaluation en psychologie, pédagogie et sciences de l’éducation du Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique (FNS) et  a été membre de la Commission des professions de la psychologie (PsyCo) du Département fédéral de l’intérieur (DFI), instituée par le Conseil fédéral. Ses thèmes d’enseignement et de recherche concernent l’évaluation psychologique, la psychologie interculturelle, la psychologie de la personnalité et la psychologie vocationnelle. Il a publié plus de 150 articles scientifiques et chapitres d’ouvrage, dans des revues comme le Journal of Vocational Behavior ou le Journal of Career Assessment. Il a participé à différents projets de recherche internationaux, comme le personality across culture research project, ou le international career adaptability project, et est membre du Life Design International Research Group. Il est le co-éditeur du Handbook of the life design paradigm: From practice to theory, from theory to practice et mène actuellement différents travaux sur les trajectoires professionnelles, l’adaptation au travail, les interventions d’aides à l’insertion professionnelle, financé par le FNS.

Page perso >


Professeur ordinaire en psychologie du travail de la faculté de Sciences de l'Université de de Neuchâtel, Adrian Bangerter est le responsable de la filière Management Humain ainsi que le responsable scientifique des modules « Psychologie du travail » et « Recrutement et  sélection ».

Adrian Bangerter est professeur de psychologie du travail à l'Université de Neuchâtel. Ses recherches portent sur la coordination des processus conversationnels (coordination des interactions, communication multimodale et gestuelle), sur la communication en milieu de travail, sur la communication médiatique, et sur les croyances populaires, en particulier en lien avec les nouvelles maladies émergentes. Il est actuellement éditeur associé de la revue Discourse Processes.

Page perso >



L’organisation et la gestion du MAS sont confiées à un Comité scientifique placé sous la responsabilité des Doyens des Facultés des institutions partenaires. Le programme est géré selon les règles et procédures de l'Université de Genève.

Au vu de la spécificité de la formation, le Comité scientifique du MAS en Management, Ressources Humaines et Carrières (ci-après MAS) est commun au Diplôme de formation continue (ci-après DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières (équivalent au programme interdisciplinaire de tronc commun de première année) et au CAS en management humain, au CAS en ressources humaines et au CAS en gestion des carrières (équivalent chacun à l'une des trois options de spécialisation).

Le Comité scientifique est composé de 9 membres au minimum et de 14 membres au maximum:

- un représentant de chaque subdivision des institutions partenaires désigné par celle-ci. Ces représentants sont des membres du corps enseignant, professeurs, chargés de cours, maîtres d’enseignement et de recherche. Parmi eux, figure le Directeur du programme intervenant dans le programme d’études et en principe professeur ordinaire ;

- un membre du corps intermédiaire d’une des subdivisions des institutions partenaires, intervenant dans le programme d’études, désigné par le Comité directeur ;

- des experts, représentant le monde professionnel, désignés par le Comité directeur ;

- un représentant des étudiants inscrits dans le programme du MAS et désigné par ses pairs.

La composition du Comité scientifique est soumise aux Doyens des Facultés pour approbation.

Le Comité scientifique est composé dans sa majorité de représentants académiques des institutions partenaires. Les membres du Comité scientifique sont désignés pour une durée de trois ans, renouvelable. Le mandat du représentant étudiant ne peut pas excéder la durée de sa formation.

Les décisions du Comité scientifique sont prises à la majorité des membres présents. En cas d’égalité des votes, le Directeur du Comité scientifique tranche.

Le Comité scientifique invite le responsable pédagogique et le responsable administratif à participer à toutes les séances avec voix consultatives.

Le Directeur du Comité scientifique est issu de l'Université gérant le programme, soit de l'Université de Genève. Le Comité scientifique désigne parmi les représentants des subdivisions des institutions partenaires les responsables du programme interdisciplinaire (DAS) et de chaque option de spécialisation (CAS). Un rapport destiné au Comité scientifique est établi au moins une fois par année par les responsables de programme sur, notamment, la gestion administrative et financière et sur la coordination et l'organisation des enseignements.

Le Comité scientifique a, notamment, les tâches suivantes :

- Il élabore le programme d’études commun, le soumet à l’approbation des institutions partenaires et veille à sa mise en oeuvre conformément aux règlements d’études ;

- Il élabore ou modifie les règlements d’études du MAS, du DAS et des CAS ;

- Il veille aux modalités d’admission des candidats ;

- Il statue sur l’admission des candidats, les équivalences et l'expérience professionnelle, après un examen approfondi des dossiers de candidature pour les programmes du MAS, du DAS et des CAS ;

- Il assure la cohérence du programme particulier de chaque étudiant ;

- Il assure le processus d'évaluation des compétences acquises ;

- Il organise les cours et autres activités prévus dans les plans d’études et veille au bon déroulement des examens ;

- Il organise la délivrance des diplômes ;

- Il prépare et approuve les budgets équilibrés et les soumet aux partenaires concernés ;

- Il décide du lancement d’une nouvelle édition des programmes des MAS, DAS et CAS, sur la base d’un budget équilibré et en fonction du nombre de participants inscrits ;

- Il peut renoncer à l’organisation des programmes des MAS, DAS et CAS, notamment en cas de nombre insuffisant d’inscriptions ;

- Il prépare un rapport d’activité et d’évaluation, ainsi qu’un rapport financier, à la fin de chaque édition des programmes et les adresse aux subdivisions concernées ;

- Il favorise la collaboration entre les partenaires.

Le Comité scientifique se réserve le droit de renoncer à l’organisation du programme du MAS notamment en cas de nombre insuffisant d’inscriptions.


Thomas Straub – Professeur en management international, Faculté d'économie et de management, Université de Genève. Directeur du Comité Scientifique, responsable du Programme Interdisciplinaire, représentant de l'Université de Genève.

Eric Davoine – Professeur en gestion des ressources humaines et organisations, Faculté des sciences économiques et sociales, Université de Fribourg. Responsable de la filière Ressources Humaines, représentant de l'Université de Fribourg.

Jérôme Rossier – Professeur en psychologie du conseil et de l'orientation, Faculté des sciences sociales et politiques, Université de Lausanne. Responsable de la filière Gestion des Carrières, représentant de l'Université de Lausanne.

Adrian Bangerter – Professeur en psychologie du travail, Institut de psychologie eu travail et des organisations, Faculté des sciences, Université de Neuchâtel. Responsable de la filière Management Humain, représentant de l'Université de Neuchâtel.

Yves Emery – Professeur, responsable de la chaire "Management public / Ressources Humaines", Institut des Hautes Etudes en Administration Publique (IDHEAP), Faculté de droit, des sciences criminelles et d'administration publique, Université de Lausanne.

Etienne Bourgeois – Professeur, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, Université de Genève.

Erwan Bellard – Docteur ès sciences économiques et sociales, collaborateur scientifique chargé de la promotion des travaux de mémoire, Faculté d'économie et de management, Université de Genève.

Tanja Wranik– Docteur en psychologie, développement stratégique des organisations, Leadership & Team Coach, ICF, PCC.

Emmanuel Rossi – Office pour l'Orientation, la Formation Professionnelle et Continue (OFPC), Genève.

Guy Suchet – Fédération des Entreprises Romandes Genève (FER Genève), Association des professionnels en ressources humaines Genève (HR Genève).

Daniel Cordonier – Docteur en psychologie, vice-président de la conférence suisse des directrices et directeurs de l'orientation professionnelle, universitaire et de carrière (CDOPU).

Amir Kigouk – représentant des étudiants du MAS en Management, Ressources Humaines et Carrières 2016.



Issu d'une collaboration unique entre les institutions universitaires de Suisse Romande, ce programme est organisé par les Universités de Fribourg, Genève, Lausanne et Neuchâtel en partenariat avec les milieux économiques, des associations professionnelles et des employeurs.

Les subdivisions concernées au sein des 4 universités sont :


L'équipe du groupe MRHC est basée au sein de la faculté d'économie et de management (GSEM) de l'Université de Genève.

La GSEM est née le 1er janvier 2014 suite à la scission des Sciences Economiques et Sociales en deux facultés : la GSEM et les Sciences de la société.

Ses disciplines sont l'économie, le management, la finance, les statistiques et les systèmes d'information.

La GSEM compte plus de 200 enseignants et collaborateurs, 5 instituts de recherche, un centre de formation en emploi et un centre de recherche appliquée en économie et statistique.

Du Bachelor au Doctorat, en passant par le Master, Geneva School of Economics and Management (GSEM) dispense une formation universitaire complète portant sur tous les domaines de la gestion et du management. Ses programmes de formation initiale sont répartis sur deux cycles successifs : le Bachelor (Baccalauréat universitaire) en trois ans, suivi du Master (Maîtrise universitaire) en trois ou quatre semestres. Le premier dispense une formation généraliste et pluridisciplinaire tandis que le second permet d’acquérir une spécialisation dans une discipline donnée. logo GSEM

Outre le Bachelor en gestion d’entreprise, GSEM propose cinq Masters dotés de plusieurs orientations spécifiques. Les étudiants peuvent ainsi approfondir leurs connaissances dans les disciplines de la gestion (management international ou marketing) ; de la comptabilité et du contrôle ; de la finance; du trading ou encore de la statistique.

Avec près d’une vingtaine de programmes, GSEM offre une vaste palette de formations continues permettant à toute personne en activité d’enrichir ses compétences en matière de gestion d’entreprise.

Les programmes de formation en emploi sont le fruit d’une étroite collaboration entre le monde académique et les milieux professionnels. La diversité des intervenants, issus aussi bien de l’Université que de différents secteurs de l’économie, permet de garantir un haut niveau d’expertise ainsi qu’une parfaite adéquation avec les besoins du marché.

La GSEM accueille aujourd’hui 1700 étudiants dont 700 en formation continue.

SITE WEB GSEM >>

Au sein de notre Comité Scientifique, l'Université de Genève et la GSEM sont représentée par le Professeur Thomas Straub.

Co-directeur des programmes en Management, Ressources Humaines et Carrières, Thomas Straub est professeur de Management International et directeur de la formation continue de la GSEM.

Page perso >>


Issue de l’Institut des sciences de l’éducation qui réunissait en 1912 des représentants de la pédagogie – première chaire en 1890 –, de la psychologie – première chaire en 1891 – et d’autres disciplines (droit, médecine, sciences sociales), la septième Faculté de l’Université de Genève voit le jour en 1975. Sa vocation : produire et transmettre des connaissances concernant le développement, le comportement et le fonctionnement humain ainsi que les conditions, possibilités et limites de son éducabilité.

En 2012, la Faculté a célébré le centenaire de la création de l'Institut Jean-Jacques Rousseau, devenu par la suite l'Institut des sciences de l'éducation. 

La Faculté comprend:

  • la Section de psychologie, spécialisée en sciences affectives, sciences cognitives, la clinique psychologique, le développement de l’être humain – de l’enfance jusqu’à la vieillesse –, le comportement social
  • la Section des sciences de l’éducation, spécialisée dans les domaines de l’analyse de systèmes éducatifs, la formation des adultes, l’éducation spéciale, l’enseignement/apprentissage et les didactiques
  • l’Unité TECFA, spécialisée dans les technologies de formation et apprentissage.

SITE WEB FPSE >>

Au sein de notre Comité Scientifique la faculté de psychologie et des sciences de l'éducation est représentée par le Professeur Etienne Bourgeois.

L'activité de recherche d'Etienne Bourgeois porte depuis près de 30 ans sur les processus d'apprentissage chez l'adulte, abordés sous les angles cognitifs, motivationnels et psychosociaux. Ces dernières années, son activité concerne plus spécifiquement les processus d'apprentissage et de développement professionnel de l'adulte en situation de travail, et en contexte organisationnel.

Page perso >>


La Faculté des sciences économiques et sociales est située dans un nouveau bâtiment, doté de technologies d'enseignement et de recherches ultramodernes qui offrent aux étudiants des conditions d'études idéales.

Les domaines principaux d'enseignement sont la gestion d'entreprise, l'économie politique, l'informatique de gestion et les sciences de la communication et des médias.

La Faculté permet non seulement aux étudiants de choisir entre différents programmes de bachelor mais également de se spécialiser dans des programmes de master internationaux de premier ordre. Les executive MBAs en management de technologie (www.iimt.ch) et management des organisations à but non lucratif (www.vmi.ch) sont les programmes les plus renommés.

La Faculté compte environ 2000 étudiants. Elle se distingue par son bilinguisme (français, allemand) au niveau bachelor et son trilinguisme au niveau du master avec l'intégration de l'anglais, ce qui la porte au rang de première faculté multilingue de Suisse. Cet état de fait se reflète par l'internationalité de sa communauté estudiantine et de son corps enseignant.

La Faculté attache une importance particulière à un enseignement proche de la pratique et interdisciplinaire. Les étudiants travaillent souvent en petits groupes, en contact étroit avec les enseignants. En outre, la Faculté suit la tendance du marché du travail et donne aux compétences sociales une grande importance.

SITE WEB SES >>

Au sein de notre Comité Scientifique, la faculté des sciences économiques et sociales est représentée par le Professeur Eric Davoine. Professeur en gestion des ressources humaines et des organisations, Eric Davoine est le responsable  de la spécialisation Ressources Humaines ainsi que le  responsable scientifique des modules « Questions philosophiques du management », « Gestion des compétences » et « Management interculturel et gestion de la diversité ».

Page perso >>


La Faculté des sciences sociales et politiques offre quatre filières de formation –

  1. science politique,
  2. sciences sociales ,
  3. psychologie ,
  4. sciences du sport et de l’éducation physique

qui regroupent les principales branches des sciences humaines. La politologie, la psychologie, la psychologie sociale, la sociologie, l’anthropologie, l’histoire constituent en effet les bases d’une connaissance interdisciplinaire des interactions entre le collectif et l’individuel. Dans ses quatre filières, la Faculté des SSP recherche un équilibre entre réflexion théorique critique et acquisition des instruments de la recherche empirique propres à chaque discipline. Ses plans d’études sont conçus dans une perspective généraliste, alliant théorie, méthodologie et apprentissage pratique, et empruntent les uns aux autres leurs enseignements fondamentaux. Ils vous permettent ainsi d’acquérir une vision large des sciences humaines.

Cette Faculté vous destine à un vaste choix de professions, où prédominent néanmoins le conseil, l’orientation et la consultation en psychologie, la réadaptation psycho-fonctionnelle, la prise en charge des différents domaines de l’entraînement, l’éducation physique, l’enseignement, les métiers de la communication, de la gestion et bien entendu de la recherche au sein de l’administration publique et para-publique, des organisations internationales et des organisations non-gouvernementales ou d’entreprises privées.

Au sein de notre Comité Scientifique, la faculté des sciences sociales et politiques est représentée par le Professeur Jérôme Rossier. Professeur ordinaire en psychologie du conseil et de l’orientation, Jérôme Rossier est le responsable de la filière  Gestion des carrières ainsi que responsable scientifique du module « Les bilans de compétences ».

Page perso >>


La Faculté de droit, des sciences criminelles et d'administration publique de l'Université de Lausanne présente la particularité unique en Suisse de réunir des domaines d'étude et de recherche apparemment aussi variés que le droit, la forensique, la criminologie et l'administration publique.

Cette diversité, qui fait la richesse de la Faculté, se retrouve dans les activités de recherche de la Faculté. Ainsi, la Faculté développe une intense activité de recherche dans les principaux domaines du droit. Les recherches menées par l'Ecole des sciences criminelles se développent, quant à elles, autour d'axes scientifiques forts et au travers de travaux transdisciplinaires qui intègrent le phénomène criminel comme dénominateur commun. Enfin, l'Institut de hautes études en administration publique mène des recherches interdisciplinaires, fondamentales et appliquées, valorisées tant au sein de la communauté académique qu’auprès de professionnels de l’administration publique.

Cette diversité se vérifie également dans son offre de formations.  La Faculté propose une formation complète en Droit. Rattachée à la Faculté de droit, l'Ecole des sciences criminelles est, pour sa part, l'une des seules institutions en Europe à offrir une formation complète en Science forensique. L'Ecole des sciences criminelles organise par ailleurs diverses formations en Sciences criminelles. Enfin, l'Institut de hautes études en administration publique propose une large palette d'enseignement universitaire accrédité au niveau master et post-master pour acquérir et perfectionner les connaissances nécessaires aux spécialistes des affaires publiques.

Fondé en 1981, l’IDHEAP est un institut universitaire dont l’objectif est de développer et de transmettre des connaissances théoriques et pratiques en lien avec l’action publique et la conduite des institutions qui en ont la responsabilité. Ce champ de l’administration et de la gouvernance publiques s’appuie sur une approche multidisciplinaire combinant des sciences humaines et sociales, comme le droit, l'économie, le management et la science politique.

L’IDHEAP est intégré depuis le 1er janvier 2014 dans la Faculté de droit, des sciences criminelles et d’administration publique de l’Université de Lausanne.

Au sein de notre Comité Scientifique, la faculté de droit, des sciences criminelles et d'administration publique est représentée par le Professeur Yves Emery. Professeur ordinaire en management public et gestion des ressources humaines, Yves Emery est le responsable scientifique du module "Ressources humaines".

Page perso >>


La faculté des sciences est une institution au rayonnement international, reconnue pour son excellence. Elle offre à ses quelque 900 étudiant-e-s une variété de formations scientifiques de base en biologie, mathématiques et informatique, et des formations de pointe uniques en Suisse, tels le Bachelor en biologie et ethnologie ou les fameux Masters en biologie, en biogéosciences, en hydrogéologie et géothermie, en psychologie du travail et des organisations ou en statistique, ainsi que de nombreux programmes de formation continue.

Les étudiant-e-s de provenance neuchâteloise, suisse ou étrangère bénéficient d’un environnement de travail privilégié sur un site unique où ils peuvent acquérir une culture scientifique en lien étroit avec la recherche. La grande proximité étudiant-e-s-chercheurs/euses et les contacts interdisciplinaires qui s'y forment sont une des principales forces qui démarque la Faculté.

Depuis plus de 40 ans, la psychologie du travail est enseignée à l'Université de Neuchâtel. En Suisse romande, l'Université de Neuchâtel est la seule à offrir cette spécialisation comme branche principale.
Les activités d'enseignement et de recherche couvrent les domaines de psychologie sociale du travail, psychologie des organisations et psychologie du personnel. Une priorité thématique des recherches concerne les interactions sociales au travail.
L'Institut de psychologie du travail et des organisations (IPTO) est dirigé par 2 professeur-e-s ordinaires, Adrian Bangerter et Franziska Tschan (directrice) et par un professeur assistant, Laurenz Meier.

SITE WEB IPTO >>

Au sein de notre Comité Scientifique, la faculté des sciences est représentée par le Professeur Adrian Bangerter. Professeur ordinaire en psychologie du travail, Adrian Bangerter est le responsable de la filière Management Humain ainsi que le responsable scientifique des modules « Psychologie du travail » et « Recrutement et  sélection »

Page perso >>