DU TÉLÉTRAVAIL À L'ORGANISATION HYBRIDE
Comment travaillerons-nous demain ?


Du télétravail à l'organisation hybride : Comment travaillerons-nous demain ?

Journée d'étude et d'échanges en mode hybride, en simultané à Genève, à Grenoble et à distance
jeudi 3 février 2022 l 9h00-17h30

Avec la pandémie de Covid-19, le télétravail s’est imposé à une vitesse et à une échelle sans précédent. A l’évidence, il transforme en profondeur et durablement nos façons de travailler et ouvre la voie à des organisations hybrides, dans lesquelles présence et distance se mêlent et où redessinent les interfaces dans et autour des organisations. Employeurs et travailleurs y voient de nombreuses opportunités et réponses à des enjeux environnementaux, sociaux, économiques. Mais le travail hybride n’est pas sans risque pour les personnes et les collectifs concernés et interroge les modalités d’encadrement et de régulation de l’activité.
Ce sont ces dimensions qui sont explorées par quatre équipes de recherche françaises et suisses réunies au sein de l’Alliance Campus Rhodanien. Leurs travaux et résultats de recherche, leurs regards interdisciplinaires nourriront cette journée de réflexion et de dialogue entre professionnels et académiques, pour construire ensemble l’organisation hybride de demain. 


Jeudi 3 février 2022 l 9h00-17h30


8h30 l Accueil des participantes et participants

9h00 l Introduction de la journée

par Nathalie Delobbe, Université de Genève, et Emmanuel Abord de Chatillon, Université de Grenoble- Alpes


9h10 l Conférences plénières, en duplexe depuis Grenoble et Genève

« Manager l’hybridité » par l’équipe de l’Université de Grenoble-Alpes

« Construire du collectif à distance les uns des autres » par l’équipe de l’Université de Genève


10h30 l Pause café

11h00 l Conférences plénières , en duplexe depuis Grenoble et Genève

« Articuler vie professionnelle et vie privée en télétravail » par l’équipe de l’Université Lumière Lyon 2

« Ce que le télétravail fait à la santé et à la performance » par l’équipe de l’Université de Lausanne

12h30 l Pause déjeuner

13h45 l Ateliers interactifs, à Genève, à Grenoble ou à distance

Un atelier au choix parmi quatre (voir ci-après sous l'onglet "Ateliers")


14h45 l Pause café

15h15 l Ateliers interactifs, à Genève, à Grenoble ou à distance

Un atelier au choix parmi quatre (voir ci-après sous l'onglet "Ateliers")


16h15 l Table ronde plénière, en triplexe depuis Genève, Grenoble et à distance

Synthèse des ateliers, questionnements et perspectives
Avec Eric Davoine, professeur à l’Université de Fribourg


17h30 l Clôture de la journée

L'accueil du public en présentiel sera soumis aux consignes sanitaires en vigueur



Manager l'hybridité

Emmanuel Abord de Chatillon, professeur, et Clara Laborie, assistante-doctorante, Institut d'Administration des Entreprises, Université Grenoble Alpes

Descriptif à venir

Construire du collectif à distance les uns des autres

Nathalie Delobbe, professeure, et Charlotte De Boer, assistante-doctorante, Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Éducation, Université de Genève

La multiplication des lieux et la désynchronisation des temps de travail affectent immanquablement la construction du lien social dans l’organisation. En digitalisant les échanges et en réduisant les espaces informels d’interaction, le travail à distance soulève en particulier des défis en matière de socialisation des nouveaux entrants, de collaboration et de fonctionnement en équipe, de construction du sentiment d’appartenance à une communauté.

Articuler vie professionnelle et vie privée en télétravail

Émilie Vayre, professeure, Institut de Psychologie, Université Lumière Lyon 2 et Anne-Sophie Maillot, doctorante, Département de Psychologie, Université Paris Nanterre

Le télétravail conduit à un enchevêtrement des espaces et temps dédiés au travail et au « hors travail ». Si cette hybridation est susceptible de faciliter l’articulation entre la vie professionnelle et la vie privée, l’organisation des activités propres aux différents domaines de vie ne s’opère pas sans difficultés et sans risques. Des risques qui touchent tant la qualité de vie au travail que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Ce que le télétravail fait à la santé et à la performance

David Giauque et Yves Emery, professeurs, Frédéric Cornu et Karine Renard, assistant.e-doctorant.e, Institut des Hautes Études en Administration Publique (IDHEAP), Université de Lausanne

Les études menées sur télétravail développé à large échelle dans le sillage de la crise sanitaire de la Covid-19 mettent en évidence ses conséquences humaines et organisationnelles, tantôt bénéfiques, tantôt délétères. A partir des résultats de nos propres enquêtes de terrain, nous ferons le point sur les impacts du télétravail en termes de performance et de productivité mais aussi de bien-être et de santé des salarié.es.




Les quatre ateliers sont organisés à Genève, à Grenoble et à distance, à deux reprises sur l’après-midi. Ils sont animés par les équipes des universités partenaires. Chaque participant.e a la possibilité de choisir deux ateliers parmi les quatre lors de son inscription.

Les choix des participants seront considérés par ordre d'arrivée et en fonction des places disponibles.



Atelier 1 : Quel rôle pour le manager dans l’organisation hybride ?
Atelier 2 : Comment intégrer, construire et faire travailler le collectif à distance ?
Atelier 3 : Quels équilibres entre vies professionnelle et privée et entre genres en télétravail ?
Atelier 4: Travailler en mode hybride: mode d’emploi pour concilier santé et performance ?

Le réseau Alliance Campus Rhodanien a été créé en 2017 pour consolider les synergies scientifiques entre l’Université de Genève, Université Grenoble Alpes, la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, l’Université de Lausanne, l’Université de Lyon et l'Université Savoie Mont Blanc en raison de leur proximité géographique et linguistique, en encourageant des collaborations spécifiques liées aux complémentarités et au partage des compétences et d’infrastructures des institutions. Il a pour objectif d’intensifier et de promouvoir la recherche scientifique dans cet espace d’innovation au rayonnement international et de créer un effet de levier pour consolider et amplifier la participation des institutions aux programmes de financements européens.

Le fonds commun d’impulsion est l’un des principaux vecteurs de développement des collaborations au sein de l’Alliance. Le Fonds est financé par chacun des membres de l’Alliance et chaque institution supporte les dépenses de ses équipes.